(438) 288-2826 La santé numérique au service de la population vieillissante

Pourra le Canada prendre soin d’un vieillissement de la population?

Le Canada a maintenant plus de personnes de 65 ans que de jeunes âgés de 15 ans ou moins. Il est prévu que d’ici 2050, un Canadien sur quatre appartiendra aux personnes âgées. Manifestement, il y a maintenant un changement démographique dans le pays et beaucoup sont concernés à mettre en péril la viabilité des systèmes de santé au Canada. Est-ce qu’on doits’inquiéter à ce sujet?

Il y a quelques années, l’Association médicale canadienne a publié les résultats d’un sondage qui a interrogé 3500 Canadiens. Les résultats ont montré que 80% des répondants estiment que la qualité des soins de santé diminuerait en raison de la demande croissante du baby-boom. Ils ont également montré que plus de 70% des répondants étaient soucieux de ne pas avoir assez d’argent pour maintenir leur santé comme ils deviennent plus âgés. Un nombre similaire étaient d’avis que le système de santé aurait à changer pour s’adapter aux besoins de la population vieillissante du Canada.

De toute évidence, il y avait une certaine inquiétude lorsque l’enquête susmentionnée a été menée et l’on peut supposer qu’une enquête similaire serait de générer des résultats similaires si cela se fait aujourd’hui. Cependant, il semble que les choses ne sont pas aussi mauvaises que beaucoup pourraient croire. En fait, les services de santé et les milieux de la recherche sur les politiques ont discrédité cette perception et beaucoup voient maintenant comme un obstacle qui menace des discussions constructives et productives sur la fourniture de soins de santé de haute qualité pour les personnes âgées.

La main-d’œuvre vieillit et les Canadiens prennent leur retraite plus tôt qu’auparavant, de sorte que le gouvernement perçoive moins d’argent des impôts pour financer la santé publique. En attendant, comme nous le savons tous, le coût des soins de courte durée et de prévalence des maladies chroniques augmentent avec l’âge. Compte tenu de ces facteurs, il faut supposer que le système de santé serait sous une pression considérable. Cependant, il y a des preuves que les personnes âgées vieillissent en meilleure santé qu’avant. Cela contribue à réduire les coûts de soins de santé. Les progrès technologiques contribuent aussi. Comme les chirurgies sont maintenant moins invasives (ce qui signifie plus court séjour à l’hôpital), il est offert à partir de la maison de nouvelles approches pour réduire la douleur et les soins que les patients ont besoin.

Maintenant, alors que les choses ne sont pas aussi mauvaises que beaucoup le supposent, ne signifie pas que rien ne soit fait pour assurer que les besoins des aînés canadiens soient remplis. En fait, il y a un certain nombre de questions qui doivent être pris en compte et faire des changements ici et là aidera à rendre le système de santé mieux à la fois pour les personnes âgées et pour les jeunes.

La télémédecine est appelé à jouer un rôle important dans le maintien des choses sur la route dans les années à venir. Bien qu’il soit autrefois considéré comme un moyen de rapprocher les personnes des services spécialisés dans les collectivités éloignées, il aide les patients dans les zones urbaines que rurales. Il relie les patients, les médecins, les spécialistes et les travailleurs par le biais de la vidéoconférence en toute sécurité, sans qu’aucun des participants doive quitter la maison ou bureau. Les choses sont plus faciles pour tout le monde, réduisent les temps d’attente dans les hôpitaux et les cliniques et permettent aux patients de participer à des discussions avec tous les personnes impliquées dans leurs soins.

Il est également prévu de voir encore plus l’accent sur les soins à domicile dans les prochaines années. Si nous voulons garder les patients en dehors des hôpitaux, nous devons nous assurer que nous donnons de très bons plans de soins ainsi que de nombreux outils que possible pour prendre soin d’eux-mêmes. Il serait utile de fournir aux patients des choses telles que piluliers automatiques qui pourraient assurer qu’ils prennent le bon médicament au bon moment. Assurez-vous qu’ils adhérent à leurs plans de traitement, car cela améliore les résultats et réduit les hospitalisations. Donner aux gens des ressources supplémentaires et de formation pour les soigneurs, sans frais, ainsi que d’informer, sera grand pour tout le monde.

Ne pas oublier le fait que la population du Canada vieillit et, par conséquent, le pays sera confronté à des défis importants. Les obstacles ne sont pas insurmontables par tous les moyens, mais il faudra une certaine pensée et de soins si elles doivent être traitées d’une manière qui profite aînés canadiens et  leur système de soins de santé.

Pin It on Pinterest