(438) 288-2826 La santé numérique au service de la population vieillissante

Le prix des soins hospitaliers

Est-ce que quelqu’un sait comment ça coûte pour traiter un patient dans un hôpital? À ce qu’il parait, selon un récent article paru dans le New York Times1 , une infime partie de la population le sait.

« Les hôpitaux savent combien ils sont payés par les assurances, mais il y a peu de lien avec le coût des soins.» Le docteur Vivian Lee, PDG du Centre de soins hospitaliers de l’Université de L’Utah, était déterminé à trouver exactement où sont ces coûts et utiliser ces données pour réduire le coût des soins et les améliorer.

Les données relevées indiquaient que 0.82$ par minute est le prix pour les soins de la salle d’urgence et que 12$ par minute est le prix d’un cas d’urgence orthopédique, amenant la théorie à la pratique. Pour chaque minute que vous réduisez sur une opération orthopédique, avec l’utilisation d’une technologie ou d’un processus, vous sauvez 12$. Les manufacturiers peuvent maintenant utiliser cette information pour initier des analyses de performance des coûts et des calculations RSI. Les payeurs peuvent utiliser cette donnée pour encourager l’efficacité.

Étonnant, « des études ont trouvé que 20 à 50% des tests en laboratoires d’hôpitaux étaient complètement inutiles, commandé par des résidents sans aucune questions posées. La plupart des assureurs payaient une grosse somme pour des traitements de patient pour que les coûts des tests supplémentaires soient réglés par l’hôpital. » L’hôpital paie le prix pour ça et ultimement le patient en paie aussi le prix. « Les patients reçoivent tellement de tests sanguins que plusieurs deviennent même anémique.»

Passons à un niveau supérieur. Puisque nous connaissons le vrai coût pour les soins hospitaliers, est-ce qu’il serait plus rentable et dispendieux de traiter les patients en dehors du système hospitalier? Est-ce que les résultats des patients seraient améliorés ou réduits? Plusieurs études ont démontré que la réponse était oui, plus rentable et oui, des résultats améliorés chez les patients.

Un rapport publié sur les prix des soins de santé en Ontario a révélé que prendre soin d’un patient à la maison sauvait 95% des coûts lorsque comparé à des soins hospitaliers2.

Pour allez encore plus loin, prendre soin des patients en phase terminale dans un hôpital avec soins de courte durée a un coût estimé de plus de 40% que les coûts de prendre soin d’un patient dans une unité de soin palliatif en hôpital. C’est plus que le double des coûts que de prodiguer des soins dans un lit d’hospice et 10 fois plus que de le faire à la maison.

Une autre forme de revenu majeure pour les hôpitaux sont les médicaments. Pas seulement le coût des médicaments, mais aussi les coûts qui sont partiellement contrôlables, le non respect de la médication et les erreurs. Sur le plan de soins de santé: Un problème de non respect de la médication de 300 milliards de dollars résulte dans 10-25% des cas en une réadmission à l’hôpital, des résultats réduits, de la mortalité et des revenus perdus.

Au niveau des pharmacies: Augmenter le taux d’adhérence de seulement 10% se traduirait par une opportunité de revenu pharmaceutique de 41 milliards de dollars** aux États-Unis (124 milliards de dollars globalement), accompagné de soins de santé améliorés et une dépense en soins de santé réduite.

Il serait logique, du moins pour moi, que si nous pouvons mieux traiter à la maison les patients ou ceux avec des soins chroniques. Nous ne sauverions pas seulement de l’argent au système de santé, mais nous pourrions offrir une meilleure qualité de soins pour les patients à travers les centres de soin. Faire la promotion des soins à la maison va aussi augmenter la profitabilité pour les soins d’hôpitaux privés et réduire les taxes grâce aux coûts réduits des soins hospitaliers. Et ce, pour la majorité des payeurs de taxes. Nous devons promouvoir tout et n’importe quoi, comme l’adoption de la ligne de produits Medipense’s RxPense, qui facilite la migration des patients vers la maison, offre une meilleure gestion des patients et des médicaments.

Plusieurs vont penser que ça pourrait être une bonne plateforme d’élection autant chez le Canada que chez les États-Unis. Malheureusement, il est difficile de ne faire entendre qu’une seule phrase à ce sujet chez nos dirigeants. Je pense que Monsieur Wonderful, Kevin O’Leary ou Donald Trump pourraient être les personnes les plus efficaces pour faire entendre ces informations! Je leur envoie une copie de mes idées maintenant!

1- What Are a Hospital’s Costs? Utah System Is Trying to Learn
By GINA KOLATA SEPT. 7, 2015, New York times.
2- Home Care Ontario - homecareontario.ca

** Je suis très conservateur. Les études récentes de Capgemini publiées en ligne révèlent que 564 milliards de dollars est la perte de revenu pharmaceutique global à cause de non respect des médications, auquel 188 milliards de dollars sont attribués aux États-Unis.

Pin It on Pinterest