(438) 288-2826 La santé numérique au service de la population vieillissante

Erreurs de médication

Le plus récent coût de la non-adhésion aux États-Unis seulement est de plus de 337 milliards de dollars, une hausse des 317 milliards de dollars en 2012. En Europe, il est estimé à € 125 000 000 000 et contribue à la mort prématurée de près de 200 000 européens par année.¹

Incroyable : plus de 500 millions d’ordonnances sont remplis chaque année au Canada ! Aux États-Unis, plus de 4 milliards d’ordonnances sont remplies par les détaillants – ce qui exclut les hôpitaux et l’accomplissement non-détail.

Chaque année, de nombreuses personnes meurent inutilement à cause d’erreurs de médication, de non-adhérence, de chutes accidentelles, de l’ignorance et d’innombrables autres raisons. Cela ne compte même pas le problème croissant de l’abus de médicaments d’ordonnance.

Dans un rapport de Montréal Gazette par Charlie Fidelman, pendant les six mois que le rapport couvre, d’avril à septembre 2013, il y a eu 227 597 accidents dans les hôpitaux du Québec et d’autres établissements de santé, plus de 8 363 accidents qu’à la dernière année. Comme conséquence directe de ces erreurs, 126 personnes sont mortes.

Les chutes représentaient un tiers de tous les accidents, 33,6 pourcent et 30 pourcent étaient des erreurs de médication comme mauvais dosage ou le dosage donné au mauvais patient. En chiffres réels ils étaient 76 367 chutes et 73 150 erreurs de médication. Et, ces chiffres sont juste au Québec !

Dans la première année de déclaration obligatoire, les hôpitaux ontariens ont révélé que 36 patients avaient vécu des événements indésirables graves : 10 décès dus à des erreurs de médication.

On estime qu’entre 1/3 et 1/2 de l’ensemble des patients aux États-Unis ne prend pas leurs médicaments tels que prescrits par leur médecin !

Les gens n’oublient pas seulement de prendre leurs médicaments à temps, mais il se peut qu’ils en prennent trop. Chaque jour, près de 7 000 Américains commencent à abuser des médicaments. Pire encore, environ 16 pourcent des patients ne parviennent pas à remplir une nouvelle prescription.

L’Organisation mondiale de la santé estime qu’en 2020, le nombre d’Américains touchés par au moins une maladie chronique qui nécessite un traitement de médicaments passera à 157 millions.

Les problèmes sont aggravés

Nous sommes une société vieillissante. La Déficience Cognitive Légère (DCL) est une condition qui affecte jusqu’à 20 % des personnes de plus de 65 ans. Habituellement caractérisé par la perte de la mémoire et / ou toute autre perte cognitive. Bien qu’il puisse être un précurseur de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence, ce n’est pas toujours le cas et ceux qui sont touchés peuvent rester à la maison sans problème pendant des années. Quoique les personnes atteintes de DCL maintiennent l’indépendance fonctionnelle dans la vie quotidienne, ils peuvent présenter une certaine difficulté à accomplir des tâches complexes dans la vie quotidienne (par exemple, gérer les factures, préparer des repas ou prendre des médicaments). Medipense développe des produits et des services pour aider ces personnes et d’autres à maintenir un style de vie simple et productif.

La raison numéro un pour la non-adhérence c’est l’oubli

Amis et famille

CTV News rapporte : les médicaments d’ordonnance à la maison peuvent être prises par les enfants, ce qui conduit à des empoisonnements accidentels. De 2001 à 2008, plus de 450 000 cas d’intoxication ont été signalés chez les enfants dans les centres antipoison aux États-Unis et, dans 95 pourcent des cas, il y a eu la consommation de médicaments d’ordonnance. Mettre les médicaments dans un endroit sécuritaire de la maison est essentiel pour réduire l’abus de médicaments par les membres de la famille et les amis.

Combien coûte une erreur de médication ?

Y compris les coûts directs pour les médicaments, les soins médicaux, les hospitalisations, les décès, les frais juridiques (avec ou sans procès), la perte de salaire, la perte de revenus des pharmacies, la perte des revenus des compagnies pharmaceutiques… nous pouvons parler de 200-300 trillions de dollars.

Ce montant est équivalent à 8 % des dépenses de santé dans le pays et serait suffisant pour payer les soins de santé de plus de 24 millions de citoyens.

Une recherche plus approfondie sur les erreurs de médication montrent que de 20 % à 80 % des patients font des erreurs dans la prise de médicaments et de 20 % à 60 % cessent de les prendre avant qu’on leur dise de le faire. Avec une population vieillissante, la littérature concernant l’adhésion indique que les taux de conformité vont d’environ 38 % à 57 %, avec un taux moyen de moins de 45 %. Les patients oublient de prendre leurs médicaments, modifient leurs médicaments et mêmes les mélangent comme « cocktail » qui peut avoir des effets très graves, allant de vertiges et confusion à des hallucinations, la bradycardie, l’apnée et même la mort.

Notre vision est d’améliorer la vie de personnes âgées en développant des meilleures technologies.

Accenture indique que l’utilisation d’une application de santé mobile peut aider à contrôler les maladies chroniques comme le diabète et les maladies cardiaques, qui entraînent des économies de plus de 23 milliards de dollars par année… et seulement aux États-Unis !

En utilisant une application mobile qui aidera le patient à se rappeler peut améliorer l’adhérence de 31 %. Pour les statines seules, l’amélioration a été de plus de 34 % !

Le CDC recommande l’utilisation d’outils d’aide à l’adhésion.

Chez Medipense, nous développons une approche intégrée d’applications mobiles, de matériel et de logiciels pour assurer l’adhérence, la conformité et la persistance. Nous ajoutons la sécurité pour prévenir les abus de médicaments d’ordonnance.

¹ - Pharmaphorum.com, Nov 2014, Jennifer Allen, A Strategy to Increase Medicines Adherence

Pin It on Pinterest