(438) 288-2826 Soutien à notre population vieillissante

COVID-19, une raison de rester chez soi

Révisé le 26 mars 2020 : Le nouveau coronavirus connu sous le nom de COVID-19, qui fait actuellement le tour du monde, perturbe considérablement notre vie quotidienne normale. Alors qu’on conseillait aux personnes âgées à risque, que l’on pensait être les plus touchées par les symptômes de la grippe, de rester chez elles, tout le monde est maintenant chez soi. COVID-19 est devenu une véritable pandémie mondiale.

«Les signes courants d’infection comprennent les symptômes respiratoires, la fièvre, la toux, l’essoufflement et les difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort» Selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Récemment, même les personnes asymptomatiques ont été testées positives au virus, ce qui représente un risque pour les enfants, les adultes et les personnes âgées. De récentes analyses effectuées aux États-Unis par des entreprises de Wall Street ont révélé que le virus pourrait toucher 150 millions d’Américains. Une croissance exponentielle se produit quotidiennement, qui semble suivre la croissance exponentielle des tests. Sommes-nous sûrs d’avoir une image exacte de la situation ?

En Amérique du Nord, chaque État américain et chaque province canadienne a déclaré le COVID-19. Comme jamais auparavant, la frontière entre les États-Unis et le Canada a été fermée à tous les voyages non essentiels. Il existe désormais des quarantaines obligatoires de 14 jours à domicile. Les entreprises sont fermées. Les banques reportent leurs paiements hypothécaires, les gouvernements nous donnent de l’argent et les industries se réoutillent pour produire des appareils et des fournitures médicales. Cela vous semble familier ? C’est devenu une guerre mondiale, la guerre mondiale COVID-19. Nous nous unissons tous pour combattre un ennemi commun, un ennemi que nous ne pouvons pas voir, un ennemi que nous ne pouvons pas toucher.

Les masques faciaux, en nombre insuffisant, ne sont pas efficaces pour arrêter la propagation, a déclaré le Général de Chirurgie. Si un bon masque peut minimiser la propagation à partir d’une personne déjà atteinte du virus, il ne protège pas son porteur contre la maladie. La meilleure défense consiste à minimiser les contacts avec les autres – distanciation sociale – se laver fréquemment les mains – assainissement – et cesser de se toucher le visage – TOC. J’espère que nous ne sommes pas en train de devenir une société haphephobe. Recommandation : rester à la maison peut être une bonne chose pour réduire les risques.

En cette ère de nouvelles instantanées et de portée mondiale, nous sommes saturés par les effets de chaque événement. Des conférences quotidiennes de politiciens et d’experts médicaux nous tiennent au courant des derniers développements.

Le commerce souffre, les gens ne font pas leurs courses, ne mangent pas au restaurant et ne voyagent pas. Les grandes foires et expositions sont annulées, ce qui entraîne des problèmes pour les hôtels et les compagnies aériennes. Pire encore, des vendeurs peu scrupuleux vendent à des prix exorbitants des désinfectants pour les mains et des masques. Même les kits de dépistage sont devenus chers pour nos organismes de soins de santé.

Les professionnels de la santé, les infirmières, les cliniciens et les premiers intervenants sont à court de fournitures. Des stations d’essai de passage ont été mises en place. Les soignants ne sont pas en mesure de fournir les soins qui leur sont demandés. Les personnes âgées et les personnes âgées fragiles tentent de se débrouiller seules, leur famille ayant peur de les infecter et les soignants étant incapables d’y accéder.

L’une des plus grandes joies des personnes âgées ou des grands-parents est de rendre visite à leurs enfants ou petits-enfants. Les familles demandent à leurs parents et grands-parents en visite d’attendre 14 jours après leur retour de l’étranger, avant de s’approcher de leurs enfants et bébés. Il est décourageant de constater à quel point nous sommes tous prudents et préoccupés par cette pandémie potentielle. Retournerons-nous un jour à la normale ?

La santé numérique peut aider

COVID-19, le virus, n’est pas transmis électroniquement à notre connaissance, de sorte que la technologie peut réduire au minimum la nécessité de voyager et d’entrer en contact avec d’autres personnes en face à face. À titre d’exemple, avec la télémédecine, les visites médicales de routine deviennent virtuelles. Les vêtements collectent les signes vitaux et mettent ces données à la disposition des cliniciens qui peuvent poser un diagnostic et prendre les mesures appropriées, avec un risque bien moindre qu’une rencontre en personne.

Enfin, les gouvernements ont ajouté des codes de facturation pour la télémédecine, permettant des visites virtuelles chez le médecin pour minimiser les risques. Espérons que cela s’étendra à d’autres dispositifs et restera permanent.

En ce qui concerne les médicaments, les patients qui utilisent des médicaments sous blister et qui les font livrer toutes les deux semaines peuvent également demander que d’autres produits pharmaceutiques et d’épicerie leur soient livrés en même temps. Bien entendu, les médicaments sous blister peuvent être insérés dans le distributeur Medipense, RxPense, qui rappellera aux patients et distribuera les médicaments au bon moment. Étant donné que le RxPense a été conçu spécialement pour les personnes âgées et qu’il prend également en charge la télémédecine, les produits portables et améliore l’observance du traitement, les patients peuvent être pris en charge efficacement, en toute sécurité et à distance.

Nous devons soutenir nos soignants, nos professionnels de santé de première ligne, nos médecins, nos infirmières, nos techniciens et oui, même nos politiciens qui font de leur mieux pour nous garder en vie, nous soigner et nous nourrir. Chapeau à tous nos soignants. Suivez le conseil d’Ellen – soyez gentils les uns avec les autres !

Note finale pour nos politiciens : Nous devons supprimer les obstacles, permettre aux médecins de soutenir les patients dans le monde entier et promouvoir l’adoption d’appareils médicaux et d’assistance à domicile pour notre population. Cela n’a de sens que pour nous.


Références:

Pin It on Pinterest